lundi, octobre 22, 2018
djenainfo@gmail.com
ZOOM

Togo : l’orphelinat pouponnière « Divine Providence », le berceau des enfants à Abalo-Kondji

À Abalo-Kondji à Aného (45 Km de Lomé), se niche un berceau des enfants : l’orphelinat pouponnière « Divine Providence » . C’est un centre d’accueil des tout petits, orphelins abandonnés ou ayant perdu leur mère à la naissance.

L’orphelinat pouponnière « Divine Providence » est créé en 1998 par la révérende sœur Victorine AGBO, suite à un constat à son arrivée dans la localité deux ans plus tôt.

« A mon arrivée dans la localité dans les 1996, c’est une remarque que j’ai faite. Des enfants laissés dans les herbes, d’autres sont laissés à l’hôpital après la naissance. Nous avons donc eu l’idée de mettre sur pied ce centre et avec l’aide du Seigneur, des évêques nous l’avons monté», confie Sœur Voctorine AGBO, la directrice du centre. 

Malgré les difficultés, la sœur Victorine et ses collaborateurs, soucieux de l’avenir des enfants et de toute la nation ont su trouver les ressources pour tenir la barque jusqu’à ce jour. 

80 enfants de 0 à 18 ans sont actuellement sous la direction maternelle de la sœur qui à chaque jour essaie d’apporter un sourire à ces derniers avec ses maigres moyens. Les difficultés demeurent toujours. 

« Il y a des dons, mais cela reste insuffisant. Les enfants vont à l’école, d’autres dans les centres de formations. Il faut les prendre en charge. Nous lançons un appel à toutes les bonnes volontés de nous venir en aide. Sur le plan médical, aussi, nous avons besoin d’aide », a ajouté la directrice du centre. Une d’entre elles ayant entendu l’appel du centre, a répondu favorablement en mettant à sa disposition un moyen de déplacement. 

En effet, la société Japan Motors, concessionnaire de la marque Nissan vient de mettre à la disposition de l’orphelinat une voiture NISSAN Micra pour ses déplacements dans la localité reculée d’Abalo-Condji. 

La Nissan Micra offerte à la pouponnière
La Nissan Micra offerte à la pouponnière

« Après seulement deux ans d’activités au Togo, nous avons décidé de nous lancer dans la politique d’actions sociales. Nous avons vu la distance qui sépare le centre de l’hôpital. Parfois, la nuit, on appelle les sœurs pour venir chercher des enfants abandonnés. D’autres tombent malades et il faut les conduire d’urgence dans un centre de santé. Et donc nous avons jugé bon de mettre la voiture à leur disposition que de leur donner de l’argent », a souligné Yvon KPOTIVOR, directeur général de Japan Motors.

Lazare Kondo

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire