mercredi, novembre 21, 2018
djenainfo@gmail.com
ZOOM

Togo : ForzaSistas ou le challenge contre la rivalité féminine

La rivalité féminine existe depuis des siècles et ceci dans tous les domaines. Cette rivalité qu’elle soit consciente ou inconsciente se fait ressentir lorsque les femmes se retrouvent. Ce cliché relayé par les femmes elles-mêmes doit disparaître, c’est le désir de la Togolaise Mikafui AKUE à travers le challenge #ForzaSistas lancé il y a quelques jours sur Facebook. #ForzaSistas est né suite à la publication d’un dossier sur la sororité, ou pourquoi et comment en finir avec la rivalité entre les femmes. Le challenge vise à inciter les femmes notamment les Togolaises à encourager les initiatives de leurs sœurs afin de promouvoir la solidarité féminine. Mikafui AKUE, afro féministe, au service de la femme et de l’humanitaire répond à quatre questions de djena.info.

 

Expliquez-nous le concept ForzaSistas ?

Le challenge #ForzaSistas signifie « Force aux sœurs » (un mélange d’Italien et d’Anglais familier). Il se déroule sur Facebook. #ForzaSistas consiste à choisir trois femmes (amie, collègue ou connaissance) qui nous inspirent ou que nous admirons en vue de parler d’elles (une femme par jour) et de leurs initiatives. Vous nominez également trois femmes (soit celles dont vous avez parlé ou d’autres) qui doivent aussi faire le même exercice. Le challenge est la première étape de cette initiative qui est appelée à se développer en d’autres projets d’actions.ForzaSistas

 

Qu’est ce qui vous a motivé à lancer ce challenge ?

Nous savons tous que les femmes rencontrent divers obstacles dans la réalisation de leurs projets. Et l’une des difficultés vient des femmes elles même puisqu’elles manifestent de la rivalité entre elles au lieu de se soutenir mutuellement. Lorsqu’une femme crée une entreprise ou rentre en politique par exemple, les critiques viennent souvent de ses sœurs. Comment pouvons-nous évoluer ainsi ? Donc le challenge #ForzaSistas a pour but d’inciter les femmes à manifester de la solidarité entre elles. D’autre part, ce challenge a pour vocation de mettre en lumière les initiatives féminines qui ne sont pas connues du public et de favoriser la collaboration entre les femmes et le travail en réseau.

Que désirez-vous changer et pourquoi ?

Nous souhaitons tout d’abord éliminer la rivalité que les femmes cultivent entre elles et favoriser la solidarité féminine. Ce n’est qu’en nous soutenant que nous serons plus fortes et que nous réaliserons nos rêves. Aussi, nous avons tendance à évoluer chacune de son côté dans nos initiatives, ce qui fait que nous ne savons pas parfois ce que les autres femmes font alors qu’il peut y avoir des opportunités de collaboration. #ForzaSistas veut également changer cela en faisant connaître les talents féminins et les entreprises extraordinaires que les femmes togolaises gèrent.

Quels sont selon vous, les moyens à mettre en place aujourd’hui pour améliorer la visibilité des femmes battantes ?

Plusieurs actions peuvent être menées et à divers niveaux. Je pense par exemple à la mise en place d’une base de données nationale qui répertorie les activités des femmes dans tous les domaines notamment l’entrepreneuriat, les médias, le showbiz, le sport, la littérature et le digital. Cette base de données devrait être divulguée au maximum pour une large visibilité. Il faut aussi initier des programmes médias dédiés essentiellement aux initiatives féminines où les femmes pourraient présenter leurs projets, ou organiser des foires d’expositions. Bref il y a plusieurs choses à faire et je pense qu’aujourd’hui les réseaux sociaux aussi nous offrent plusieurs possibilités d’action. « Ensemble nous sommes plus fortes ».

 
Edwige APEDO

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire