lundi, octobre 22, 2018
djenainfo@gmail.com
MONDE

Tic et Jouets : comment protéger les enfants des méfaits de la technologie ?

Contrairement aux années antérieures, les gadgets infantiles sont de plus en plus informatisées. Des prouesses, certes, mais ce n’est pas sans conséquence sur le développement… Des experts donnent quelques astuces pour limiter les dégâts.

Reconnaissance vocale, peluches robotisées, poupées parlantes…Les jouets du 21ème siècle sont au coeur de la technologie. Toutefois, cette “révolution” peut cacher bien de choses,prévient Jean-Louis Frechin, designer spécialisé dans les objets connectés.

« Là, où on peut parfois se poser des questions, c’est sur ce qui est fait des données qu’on transmet aux jouets. Sur des marques dont on ne connaît pas très bien la provenance, il peut y avoir des dérives. Le monde des jouets est un monde où le marketing est très puissant donc on a toujours tendance à vouloir en savoir plus sur les clients. Quand un enfant parle à une poupée, ce qu’il lui dit est explicite », explique t-il. 

Solange Ghernaouti, professeure à l’Université de Lausanne et experte en cybersécurité, elle,voit bien plus loin. « L’un des risques est celui du profilage. Ces équipements vont permettre d’apprendre comment fonctionne un enfant, quelles sont ses envies. Le problème, c’est que généralement ça ne se limite pas à une action ponctuelle de l’utilisateur avec un objet connecté. Ces équipements fonctionnent en permanence. Les données peuvent être enregistrées même lorsque l’enfant ne parle pas au jouet. C’est une captation de tout l’environnement sonore et visuel à l’insu de l’utilisateur », pense l’experte. 

Par ailleurs, au-delà de l’aspect “sécurité ” de l’enfant qui est menacé par les jouets “technologique”, la vie sociale de l’enfant peut en pâtir, nous informe Pour Eudes Ménager, médecin à la fondation Rothschild et président du Club médical numérique francophone : « On a tendance à s’isoler et à moins communiquer avec son entourage immédiat et à être davantage dans le virtuel. Le problème n’est pas l’utilisation de l’objet en soi, mais à l’absence de diversification d’activités. Il y a un risque de désocialisation familiale. »

Les jouets “connectés” pour les enfants ? Pourquoi pas ? Toutefois, il est indispensable de les limiter dans la boite à jouets des enfants tout en les encourageant à alterner avec des jeux nécessitant la présence d’un tiers comme le monopoly, le ballon, ou encore des activités artistiques pouvant relever leur génie créateur (dessin, peinture…). Voilà ce qu’on peut retenir des différents avis de nos experts !

Larissa Agbenou

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire