mercredi, novembre 21, 2018
djenainfo@gmail.com
TOGO

WANEP-Togo forme les journalistes pour une éducation sans violence

Paix, non-violence et justice sociale : ces thématiques, ont fait objet d’un atelier les 25 et 26 avril à Lomé. Sur initiative de WANEP Togo (West Africain Network for Peacebulding) – Réseau Ouest Africain pour l’édification de la Paix au Togo – une quarantaine de journalistes venus de différentes villes du Togo ont participé aux échanges.

Baptisé “Atelier national de réflexion sur la contribution des médias à l’édification de la paix”, cette formation s’inscrit dans la quatrième phase du projet “Éducation à la paix, à la non-violence et à la justice sociale au Togo” (EPNV-JS).

Ce projet entamé depuis 2009 prône une attitude de paix et de non-violence à tous les niveaux de la société, plus particulièrement dans les écoles du préscolaire et du primaire avec pour principale cible, les enfants, acteurs sociaux en devenir.

Toutefois, note WANEP Togo, les avancées du projet sont écorchées par les facteurs externes qui influent négativement les comportements des enfants. Les productions médiatiques y occupent une place importante à travers émissions, dessins animés, films violents et/ou érotiques.

Les dispositions de la loi organique de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la Communication insistent sur la protection de l’enfance et de l’adolescence (…), veillent à la préservation et à la protection des valeurs, des mœurs et de l’éthique culturelle en matière de protection et de diffusion des œuvres cinématographique et audiovisuelles“, a d’ailleurs rappelé Mathias AYENA, rapporteur de la HAAC au lancement des travaux.

C’est donc pour traiter le problème à la base que WANEP Togo a réuni les professionnels des médias au cours de cette rencontre. À travers, cette initiative, le réseau vise trois principaux objectifs : réguler la diffusion des films violents et ou érotiques sur les différents médias ; former et informer les journalistes sur les dangers de certaines productions et les engager à exercer un journalisme qui promeut la paix et la non-violence.

Échanges, travaux de groupe et propositions à l’endroit de WANEP ont meublé les échanges sous la houlette de Daniel LAWSON DRACKEY, consultant en communication. Les journalistes ont saisi l’occasion pour faire des propositions pour l’atteinte des objectifs de WANEP notamment, contribuer à l’éducation à la paix et à la non-violence à travers une diffusion et apparition réglementée des éléments violents et ou érotiques sur les médias togolais.

Les échanges ont été très enrichissants. Les journalistes nous ont fait des propositions auxquelles nous n’avons pas pensé ; nous osons croire qu’ils ont également acquis plus d’informations au cours de cet atelier. Nous espérons que nous allons désormais œuvrer tous ensemble pour bannir la violence et asseoir la paix dans nos sociétés“, s’est réjouie Mme  Nora AMEDJENOU- NOVIEKU, Coordonnatrice nationale de WANEP Togo.

Rappelons que WANEP mène depuis 1998 des activités de promotion de paix dans les zones en conflit en particulier et en Afrique en général. Le réseau est présent dans les 15 pays de l’Afrique de l’Ouest. La branche togolaise a lancé ses activités en 2003.
Larissa AGBENOU

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire