lundi, octobre 22, 2018
djenainfo@gmail.com
TOGO

Le traitement du cancer des enfants, une réalité au Togo

L’unité de traitement du cancer des enfants est située en plein cœur du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) Sylvanus Olympio, au bloc de la pédiatrie, pavillon P1. Dénommée Unité d’hematho- oncologie pédiatrique, ce centre reçoit au moins une quarantaine d’enfants du Togo et du Bénin chaque année et traite de divers types de cancers.

« Nous traitons et guérissons des cancers comme le lymphome de Burkit qui déforme le visage des enfants, la leucémie (cancer de sang), le néphroblastome ou le cancer du rein- nous recevons de plus en plus ce type de cancer ces derniers temps- il y a également le lymphome de Hodgkin, un cancer qui touche les ganglions et le rétinoblastome qui est un cancer de l’œil. Il y en a plusieurs autres », a affirmé le Dr, Jules Guedenon, Onco- pédiatre et responsable de l’unité.

Il a rassuré que tous ces cancers peuvent être traités et guéris, à la seule condition que le patient consulte tôt. Mais malheureusement, c’est très souvent à la phase finale de la maladie que les parents amènent les enfants à l’hôpital. « Nous avons déjà traité et guéri certains patients parce qu’ils sont amenés tôt en consultation. Il faut que les parents soient suffisamment sensibilisés parce que beaucoup ne savent pas que les enfants aussi peuvent être malades de cancer», a regretté le Dr Jules.

Le traitement est long et peut aller de six à 12 mois. Il coûte cher. Les dépensent peuvent aller jusqu’à 3.000.000 de Francs CFA et plus, et pour la bourse d’un togolais moyen, ce montant est une fortune.

Heureusement, des bonnes volontés apportent des aides et soutiens pour la prise en charge des enfants malades. Parmi elles, l’Association Victoire basée à Toulouse en France grâce à laquelle l’Unité d’hématho- oncologie pédiatrique du CHU Sylvanus Olympio est créée en 2012. Outre l’Association Victoire, le Togo fait partie du groupe franco- africain d’oncologie pédiatrique qui met gratuitement des médicaments à la disposition des patients.

« Nous avons besoin de l’aide de tout le monde parce que les parents n’ont pas souvent les moyens de payer les services de l’unité. Parfois même, ils arrivent difficilement à se nourrir parce que la plupart d’entre eux abandonnent leurs activités pour rester auprès de leurs enfants pendants plusieurs mois ». a conclu le Dr, Jules Guedenon.

Edwige APEDO

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire