lundi, octobre 22, 2018
djenainfo@gmail.com
TOGO

Togo : WAO-Afrique forme près de 200 apprentis sur l’auto protection de leurs droits

L’exploitation des enfants est monnaie courante dans l’apprentissage des métiers. Le phénomène est encore plus prononcé dans le secteur de la couture et de coiffure où les filles sont nombreuses.

«La plupart des personnes adoptent les enfants pour les aider à apprendre un métier. Malheureusement, nous constatons des cas d’abus sexuel sur certains enfants. Au cours de l’apprentissage, les enfants s’absentent à l’atelier parce que les parents adoptifs ont besoin d’eux pour d’autres activités pour leur compte. Certains apprentis ne trouvent pas de quoi manger avant de venir au travail », dépeint Akaré Naka, Encadreur des apprentis tailleurs.

Cette situation n’enchante pas WAO-Afrique, une ONG locale qui combat le travail des enfants depuis plus d’une décennie. À la veille de la journée mondiale contre le travail des enfants, l’ONG forme près de deux cent (200) apprentis coiffeuses et tailleurs sur l’auto protection et les droits de l’enfant. « Nous allons leur apprendre leurs droits et surtout les mécanismes de protection qui existent dans leur localité. Nous allons montrer aux enfants comment ils peuvent se référer à des mécanismes mis en place par le gouvernement lorsqu’ils sont en face de l’abus de leurs droits », a indiqué Cléophas Mally, Directeur de WAO-Afrique. 

Parmi les mécanismes d’auto protection qui leur seront dispensés, on note la dénonciation des risques d’abus de leurs droits auprès de la gendarmerie, la police, les chefferies traditionnelles, la préfecture, la justice ou même leur patron.

« Il y a tout un groupe de mécanismes de protection qui existe, mais que les gens ignorent. Nous allons leur faire connaître tous les mécanismes qui existent dans leur communauté qui puissent les protéger lorsqu’ils sont en face d’une violation de leurs droits », a promis Cléophas Mally.

Un kit de formation sera mis à la disposition des apprentis le 14 juin prochain à cet effet.
L’initiative a été saluée par Ali Fati, Directrice préfectorale Golfe de l’action sociale, de la protection de la femme et de l’alphabétisation présente à l’évènement.

 

Jérémie Gadah

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire