mercredi, novembre 21, 2018
djenainfo@gmail.com
TOGO

Togo : RELUTET contre le trafic sexuel des enfants et des jeunes filles

Le Réseau de Lutte contre la Traite des Enfants au Togo avec l’appui de Plan International Togo exécute un projet pour la lutte contre le trafic sexuel des enfants à Anié, une localité située à 21 km de la ville d’Atakpamé (région des plateaux). Anié est un grand carrefour d’échanges commerciaux. C’est également un point d’attraction et de repos pour les migrants. 

Le trafic sexuel des enfants notamment des jeunes filles est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur dans la localité. Selon le RELUTET, des proxénètes placent des enfants aux voyageurs en escale dans la ville, une affaire malsaine qui leur rapporte de l’argent. “Il y a eu des sondages qui nous ont montré que le phénomène se développe beaucoup plus là-bas, et il concerne les proxénètes qui placent des enfants aux voyageurs et qui sont exploités sexuellement par ces derniers. Le revenu ne revient pas aux enfants, mais aux proxénètes. C’est pourquoi le choix est porté sur cette ville“, a déclaré Félicité KOUBLANOU, coordinatrice du Réseau de Lutte contre la Traite des Enfants au Togo.

Afin de définir des plans d’actions pour contrer le phénomène qui tend à gagner du terrain, le Relutet a initié un atelier du 17 au 18 août à Lomé.

C’est une rencontre technique qui a regroupé les acteurs étatiques, et les organisations de la société civile en vue de les permettre de cerner tout le contour de la problématique. “Nous leur permettrons de définir les activités à mener. Ce sera essentiellement des plaidoyers envers les autorités pour qu’elles prennent des mesures pour arrêter le phénomène. Le résultat ultime, c’est donc voir ce phénomène diminuer voire disparaître de notre pays“, a ajouté Félicité Akoko KOUBLANOU.

Pour rappel, la police et la gendarmerie nationale ont enregistré en 2012, 59 enfants victimes d’exploitation sexuelle dont 51 filles.

Lazarre Kondo-Tokpovi

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire