mercredi, novembre 21, 2018
djenainfo@gmail.com
TOGO

Togo : les enfants réinsérés célèbrent leur victoire sur la rue

Près de trois cent enfants réinsérés ou en transition dans les centres de réinsertion ont célébré leur victoire sur la rue ce mercredi 09 mai 2018 à la plage (Palm Beach) de Lomé. Accompagnés de d’autres enfants, encore en situation de rue, ils ont exprimé leur joie à travers un tournoi de démonstration de volley-ball, football et rugby, sous la supervision de leurs encadreurs.

Pour ces enfants réinsérés, à l’instar de Mohamed, ce moment de joie a été une occasion de retrouvaille et de sensibilisation de leurs anciens compagnons de rue. « J’ai trouvé la rencontre très bonne. Nous avons joué dans un fair-play et nous sommes en joie. J’ai retrouvé certains de mes amis de rue que je n’ai plus revu depuis ma réinsertion. Je suis très content de les retrouver aujourd’hui. Dans nos discussions, je les ai exhortés à faire le choix de quitter la rue pour la maison. Beaucoup d’entre eux ont été d’accord avec moi et je pense que la prochaine fois qu’on va se retrouver, ils seront dans leurs familles », a-t-il indiqué après quelques chaleureuses poignées de mains avec un groupe de quatre enfants en situation de rue.

Ce gala sportif marque la fin du projet d’appui à l’amélioration de la prise en charge des enfants de la rue au Togo. D’une durée d’un an, ce projet conjointement exécuté par les ONG MAREM (mouvement d’actions pour la réinsertion des enfants marginalisés), ANGE (ami pour une nouvelle génération des enfants) et Espace Fraternité, a porté ses fruits. « Aujourd’hui nous avons 225 enfants réinsérés, dont 120 enfants à l’école et 105 en réinsertion professionnelle. Nous avons appuyé 120 familles dans le but de leur permettre d’être le plus à même d’accompagner leurs enfants une fois qu’ils seront réinsérés. Ce sont les résultats palpables », a indiqué Waki Koutchoou, Directeur exécutif du MAREM.

Les enfants qui sont encore en situation de rue ont également tiré profit de ce projet qui vise à leur offrir un meilleur accompagnement en vue de leur réinsertion socioprofessionnelle. « Les enfants qui sont encore dans la rue, ont bénéficié d’accompagnement, d’activités psycho-éducatives telles que les causeries éducatives, les entretiens individuels et collectifs et surtout, les recherches de familles pour permettre à ces enfants d’avoir à nouveau un lien avec leurs parents », a poursuivi le Directeur exécutif du MAREM.

Pendant une année, les responsables des trois structures se sont investis pour identifier des enfants en situation de rue, assurer leur transition dans un centre de réinsertion, identifier leurs familles, faciliter leur réintégration au sein de leur famille et assurer leur réinsertion dans la vie professionnelle ou à l’école.

Ce travail de « longue haleine » a souvent été parsemé de difficultés, surtout au moment de l’intégration des enfants. « Quand nous accueillons les enfants au centre, il y a certains d’entre eux qui croient que c’est la prison. Donc, il y a un problème de fugue répétitive que nous avons constaté. Il y a d’autres enfants qui ont accepté l’apprentissage, mais ils abandonnent les ateliers et nous les retrouvons dans la rue. Nous refaisons l’effort de les ramener au centre pour poursuivre leur réinsertion », a rapporté Afantchao Moïse, Chef éducateur à Espace Fraternité tout en rassurant que « le projet s’est bien déroulé dans son ensemble ».

Bien que le projet soit arrivé à terme le 30 avril 2018, le trio d’ONG rassure de leur détermination à poursuivre leur engagement au côté des enfants en situation de rue au Togo. « Si nous avons pu réinsérer 225 enfants, il y en a encore beaucoup dans la rue aujourd’hui. Nous allons tous continuer d’accompagner les enfants en situation de rue et nous invitons tous potentiels partenaires financiers à nous soutenir », a lancé Waki Koutchoou.

Le présent projet a été appuyé par l’UNICEF et la chaîne japonaise FUJI/TV.

 

Jérémie Gadah

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire