lundi, octobre 22, 2018
djenainfo@gmail.com
TOGO

Togo : les députés accomplissent un geste historique aux côtés des enfants portefaix

Les députés togolais ont marqué en lettre d’or la journée du 16 juin dédiée à l’enfant africain. En prélude à cette 28ème commémoration mondiale, une délégation de cinq membres de Parlementaires Sans Frontière pour les Droits de l’Enfant-Togo s’est rendue ce 15 juin 2018 au marché d’Adidogomé Assiyéyé pour rencontrer les enfants portefaix. À la loge des invités, on note la présence du Directeur Exécutif de Wao-Afrique et d’une délégation de la société civile ghanéenne.

Pour le chef de la délégation parlementaire Howanou Edoh Albert, la célébration de l’enfant africain ne doit plus se faire avec des discours, mais avec les actes. « C’est un jour où il faut évangéliser les droits de l’enfant dans toute l’Afrique. Aujourd’hui, il ne suffit plus de reconnaître ou de comprendre les devoirs de la société envers les enfants, mais il faut agir et traduire ces convictions dans les faits », a-t-il invité.

Durant deux (02) heures d’horloge, la délégation parlementaire a échangé avec ces enfants portefaix sur leurs conditions de travail, leurs préoccupations et des approches de solutions.

Parmi la liste des doléances on note la demande d’appui financier pour l’ouverture d’atelier, des tenues et badge de travail, un centre de premiers soins et un appui à la scolarisation.

Ces doléances, rassure la délégation, ne resteront pas lettre morte. « Nous allons remonter les doléances aux premières autorités qui sont en charges des droits de l’enfant et voir ce que nous pouvons faire ensemble pour que ces enfants se retrouvent dans de meilleures conditions de vie sociale », a indiqué l’honorable Howanou Edoh Albert.

Ce geste, premier dans l’histoire de la promotion des droits de l’enfant au Togo a été salué par la société civile et les enfants portefaix regroupés en groupe solidaire depuis 2016.

« C’est une démarche fort louable, le fait que les députés aient acceptés de devenir rencontrer ces enfants. C’est un signal fort de leur engagement pour la promotion et la protection des droits de l’enfant, mais aussi un geste d’humilité pour faire comprendre à ces enfants qu’ils ne sont pas laissés pour compte. C’est une démarche à encourager pour les prochaines fois », s’est réjouis Dotsèvi Yao, Président du Forum des organisations de défense des droits de l’enfant au Togo (FODDET).

« C’est un plaisir pour nous d’accueillir les honorables députés sur notre lieu de travail pour recueillir nos doléances. Ça nous a beaucoup fait plaisir », a rajouté Kpatidé Komlan, Président du Groupe Solidaire des enfants portefaix.

Le thème retenu à l’échelle mondiale pour cette année est : « Agir ensemble  pour la protection des enfants et jeunes en migration ». Au plan continental, un accent est mis sur la participation des enfants aux processus de développement autour du thème « Aucun enfant laissé pour compte pour le développement en Afrique ». 

Jérémie Gadah

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire