lundi, octobre 22, 2018
djenainfo@gmail.com
TOGO

Togo : la Campagne « 100 millions pour 100 millions » pour un meilleur développement des enfants

D’envergure mondiale, la Campagne « 100 millions pour 100 millions » a été lancée à New Dehli, en Inde aux côtés des lauréats du prix Nobel 2014. Échelonnée sur une durée de cinq années, elle vise à créer un monde où tous les enfants seront épargnés de la violence et peuvent bénéficier d’une éducation scolaire au lieu de travailler pour survivre. Cette campagne permettra également aux enfants de connaître leurs droits. Le Togo vient de s’approprier le programme sur initiative de l’ONG Wao-Afrique. Ce mardi 24 octobre, la campagne a été officiellement lancée à Lomé.

La Campagne « 100 millions pour 100 millions » a pour mission principale, de ne plus avoir un seul enfant exclu du système  éducatif d’ici cinq ans, a indiqué Cléophas Mally, le Directeur Exécutif de Wao-Afrique, une ONG qui lutte pour la protection des enfants.

En vue d’atteindre les objectifs de ce programme, les décideurs du monde ont été invités à apporter leur soutien en initiant des tournées au cours desquelles ils échangeront avec des enfants en situations difficiles. Ces derniers sont donc appelés à prendre connaissance des obstacles qui freinent ou bannissent l’éducation scolaire chez les enfants, et limitent leur accès à l’épanouissement afin de trouver des solutions adéquates pour palier au fléau.

Outre les décideurs, le même appel est lancé à l’endroit de la société civile, des partenaires techniques et financiers ainsi qu’aux responsables en charge du secteur éducatif du Togo.

Pour sa part, le président de Parlementaire Sans Frontière pour les droits de l’enfant (PSF-DE) et député à l’Assemblée nationale du Togo, Albert Edoh Howanou, a reconnu que les enfants sont « malheureusement les premières victimes de plusieurs fléaux (la pauvreté, les inégalités et les exclusions) qui ne cessent de croître ».

La cérémonie de lancement de la campagne « 100 millions pour 100 millions » a été également marquée par une séquence sketch produit et réalisé par des élèves membre du club Unesco du Lycée de Tokoin.

Une présentation qui a démontré les différentes situations auxquelles font face les élèves et qui les poussent, la majeure partie du temps à abandonner ou même à s’opposer catégoriquement à une éducation scolaire. De ces facteurs, on recense la pauvreté, ce qui conduit finalement ces enfants à la prostitution (chez les filles), la drogue et l’alcool chez les garçons, pouvant conduire à l’abandon des classes.

Il faut préciser que le Togo est l’un des deux pays africains bénéficiant de la Campagne « 100 millions pour 100 millions » en plus du Ghana.

Akpénè Vignikpo

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire