mercredi, novembre 21, 2018
djenainfo@gmail.com
TOGO

Journées de santé de l’enfant : l’UNICEF Togo se rend sur le terrain !

Les journées de santé de l’enfant ont démarré ce jeudi 19 juillet au Togo. Ce sont des journées de vaccination contre douze maladies, de supplémentation en vitamine A et de déparasitage des enfants de 0 à 5 ans. Les femmes sont également prises en compte.

Il s’agit pour le ministère de la Santé et ses partenaires notamment l’UNICEF-Togo, de protéger les enfants et les femmes enceintes contre les maladies telles que la tuberculose, la poliomyélite, le tétanos, la rougeole, la rubéole, la fièvre jaune… Pour une activité réussie, les équipes sont disposées devant les centres de santé, les lieux publics, devant les écoles, et autres points d’attractions des quartiers des différentes villes du Togo.

Soucieuse de la santé de l’enfant et engagée pour la réussite de ces JSE, la branche togolaise de l’Organisation des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF) est descendue sur le terrain ce jeudi à Lomé pour constater l’effectivité du début des JSE. Conduite par Dr Marie Thérèse GUIGUI, chef section survie et croissance de l’enfant à l’Unicef-Togo, la délégation était à Gbenyédzi, Gbétsogbé, Katanga, et Bè pour échanger avec les agents de vaccination et les encourager pour la suite des journées de santé de l’enfant.

Malgré la faible affluence par rapport au nombre attendu, les chefs des différents centres restent optimistes pour la suite de l’action « Les parents ne viennent pas encore comme nous l’attendions. Mais avec les équipes déployées nous sommes confiants que ça va réussir », espère Mensan SOUKA, superviseur au CMS Gbényédji.

Dans la zone portuaire, on connaît les raisons du manque d’affluence. Elles seraient dues, à en croire Dodi MAYIKPO responsable du centre de santé de Gbétsogbé, à l’exercice de la pêche, activité principale de la zone. « À Gbétsogbé et Katanga les femmes sont allées à Harbour pour leurs activités de pêches. Mais avec les sensibilisations, nous les attendons dans les jours à venir », explique t-elle.

Pour Dr Marie Thérèse GUIGUI, “il va falloir renforcer la sensibilisation pour amener les enfants encore plus sur les sites. C’est une grande opportunité qu’offre le gouvernement pour rattraper les retards constatés sur les calendriers de vaccination“.

En attendant, l’agent de l’UNICEF fait le point de cette tournée “Nous avons visité six centres de Lomé et les indications ont été respectées par les responsables des centres de santé et nous les avons encouragé à faire davantage d’efforts »,  s’est réjouie Dr Marie Thérèse GUIGUI.

Notons que les journées de santé de l’enfant durent 4 jours et prennent fin le dimanche 22 Juillet 2018.

Lazarre Kondo-Tokpovi

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire