lundi, octobre 22, 2018
djenainfo@gmail.com
TOGO

Campagne ANICI : les enfants ont porté les revendications scolaires

La campagne d’Animation Citoyenne (ANICI), édition 2017-2018 vient de prendre fin au Togo. On retiendra pour cette cinquième édition qui s’est tenue de novembre 2017 à avril 2018 dans les établissements scolaires du Togo, plusieurs activités dont 34 animations tournant autour des thèmes suivants : la non-violence, la protection de l’environnement, l’assainissement, la solidarité et le respect des différences culturelles d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité. Initié par « Visions solidaire », le programme-ci a été mené à l’endroit des élèves du collège et du lycée.

ANICI 2017-2018 a également permis d’accoucher «  Le Son d’Enfants », un  projet d’échange international entre des élèves du Togo et de Belgique, ayant pour objectif premier d’accompagner les élèves à réfléchir, s’informer et à s’exprimer sur des sujets de société ou des problèmes dans leurs établissements.

Réalisé en partenariat avec l’ONG Geomoun de Belgique, le projet-ci a donné l’occasion aux participants d’être initiés à faire des enregistrements audio de leurs réflexions en vue d’établir une correspondance avec d’autres élèves dans d’autres pays. Par ailleurs, inviter les jeunes apprenants à s’engager dans des actions afin qu’ils apportent des changements au sein de leur établissement était aussi l’un des objectifs de cette campagne d’Animation Citoyenne.

Toujours dans le cadre du projet «  Le Son d’Enfants », les élèves ont eu enfin à réaliser une  émission radio, à travers laquelle le public sera informé des actions menées à leur niveau tout au long de l’année académique.

Pour cette cinquième édition, les échanges entre les élèves du Togo et de Belgique ont porté autour du thème de la non-violence. Il revenait donc à ces derniers de passer un message pour dire non aux violences et promouvoir plutôt la paix. Un thème qui reflète bien la situation socio-politique qu’a connue le Togo ces derniers mois par les multiples conflits sociaux qui ont des fois drainé d’actes violents.

Il faut souligner que les élèves togolais participant au projet ont eu à animer une émission sur Radio Lomé, la radio nationale togolaise, ceci dans le but de non seulement interpeller les adultes et les politiques pour apporter des changements dans la société, mais aussi d’emmener les auditeurs à comprendre que les enfants ont eux-aussi le droit de se prononcer sur la situation sociale dans laquelle baigne le Togo.

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire