lundi, octobre 22, 2018
djenainfo@gmail.com
AFRIQUE

Le Malawi adopte une loi contre le mariage des mineurs

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 95

Le Malawi a posé un pas très important dans son engagement pour la protection des droits de l’enfant, plus précisément ceux de la fille, en adoptant une loi contre le mariage des enfants. L’amendement a été voté par le Parlement du pays le 14 février. La disposition enlève une échappatoire légale qui a permis aux enfants entre 15 et 18 ans de se marier avec le consentement parental.

Les parlementaires malawites ont voté les articles 131 et 132 en faveur de la suppression la partie de la constitution qui favorisait le mariage des enfants de moins de 18 ans, ceci, à la suite d’une campagne de mobilisation des jeunes et des organisations de la société civile dont Plan International.

Cette nouvelle réglementation garantit donc un meilleur avenir pour des millions de filles malawites. « C’est un changement important pour les générations futures de Malawi. Et nous en sommes si heureux que les jeunes ont joué une partie énorme dans cette victoire », a déclaré Omondi Lilly, le Directeur de Plan International Malawi.

Banda, 20 ans, l’un des jeunes ayant mené la lutte relate l’expérience de sa petite sœur. « Quand ma petite sœur avait juste 11 ans, elle a été mariée de force à l’homme pour qui elle est tombée enceinte. À l’époque j’étais jeune et la pensée était normale. Mais j’ai rapidement réalisé l’impact dévastateur qu’elle avait sur elle quand elle était abusée dans le mariage », a-t-il fait savoir.

Avant de poursuivre : « quand elle est venue à la maison, j’ai vu la personne qui avait été ma petite sœur désormais. Maintenant, ensemble avec une équipe de jeunes militants soutenus par le Plan International, nous avons travaillé avec le gouvernement pour amender la constitution de notre pays pour mettre fin au mariage des enfants une fois pour toutes ».

En septembre 2016, de jeunes militants ont rejoint les représentants de Plan International lors d’une Conférence nationale des Filles et ont présenté à la Première Dame du Malawi une pétition exprimant la solidarité globale avec les jeunes filles. La pétition a enregistré plus de 42.000 signatures de plus de 30 pays dans le monde entier. Ses actions ont contribué à l’adoption des articles 131 et 132.

DJENA INFO
the authorDJENA INFO
L'équipe de Rédaction

Laisser un commentaire